Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 14:34

http://a34.idata.over-blog.com/577x238/1/86/46/92/PICS/Logo-20Nuls-1-.jpg

L'HSG? C'est quoi ce machin? Oui, si tu n'es pas encore passée par tous ces examens tous plus fous les uns que les autres, tu dois te demander ce que ça veut dire l'HSG.

L'hôpital spécialisé en gérontologie? L'hystérique sous Guronzan? L'hippopotame sans gêne? Hé bien non!!! L'HSG c'est le petit diminutif de ce nom barbare: l'hystérosalpingographie. Barbare non? D'autant plus quand tu n'es pas rôdé pour les racines latines. Donc je t'explique et je décortique.

Hystéro=utérus --- Salpingo=trompes --- Graphie=image. Donc ensemble c'est tout simplement une radiographie des trompes et de l'utérus. Rien de bien méchant de prime abord hein? Je veux dire, jusque là, on est tous d'accord pour dire qu'une radiographie ça fait pas mal. Ca prend deux minutes et voilà...Hé bha non!! Que neni!! Que dalle!! Une HSG c'est un acte aussi barbare que son nom.

 

Avant de te parler de ma propre expérience, qui n'est que mon expérience. Je ne veux pas faire peur aux néophytes qui risqueraient de flipper pour rien ( ou pas! haha sadique que je suis) et je vais d'abord vous informer.

 

Pourquoi faire cet examen?
Elle permet de repérer des malformations de l'utérus ou des trompes, et de vérifier si les trompes ne sont pas bouchées (trompes bouchées = cause de 30% des stérilités féminines). C'est un des premiers examens prescrit lors d'un bilan d'infertilité et nécessaire au dossier d'entrée en PMA.

 

Quand pratique t'on cet examen?
En 1re phase du cycle = phase folliculaire*, entre la fin des règles et l'ovulation : de préférence entre le 10e et le 13e jour (en effet, en 2eme phase du cycle, si jamais on est enceinte le jour de l'examen, il y a un risque si début de grossesse ! car clichés aux rayons X et liquide injecté dans la cavité)

Comment a lieu l'examen?
Le gynécologue ou le radiologue prescrit généralement un suppositoire d'antispasmodique (genre Spasfon) à mettre 1 h avant l'examen pour éviter un spasme du col ou des trompes, et un traitement antibiotique préventif pour éviter toute contamination par des bactéries du vagin.
On est allongée en position gynécologique, le radiologue pose un spéculum, injecte un liquide de contraste (iode) (nécessaire à la radio) par les voies naturelles et fait des clichés radiographiques de l'utérus et des trompes, avec un gros appareil qui est situé au-dessus de la patiente.
On voit de suite les clichés sur un écran puis le radiologue donne les clichés commentés.
Certaines femmes trouvent cet examen douloureux, d'autres non. Ca dépend de l'expérience du radiologue, aller chez quelqu'un qui a l'habitude et fait beaucoup d'hystérographies. Souvent, ce sont des douleurs de type douleurs de règles (moins fortes) lors du passage du col. On survit !!! Attention : l'iode peut provoquer des allergies. Pensez à le signaler si vous êtes sujettes à des allergies.


 Pour en savoir plus :

 - voir la taille et la forme de la cavité de l'utérus (c'est ainsi qu'on détecte des malformations de l'utérus, entre autres celles dues à l'exposition au Distilbène : utérus en forme de "T")
- voir des anomalies autres de cette cavité (polypes = petites excroissances de la muqueuse de l'utérus, fibromes = tumeur sans gravité du muscle de l'utérus , synéchies = accolement des parois de l'utérus etc.)
- voir certaines formes d'endométriose = apparition anormale de fragments de muqueuse utérine en dehors de la cavité
- voir si les trompes sont perméables = pas bouchées = indispensable pour que l'œuf chemine jusqu'à l'utérus
(si les trompes sont bouchées : parfois la pression du liquide utilisé lors de l'hystérographie les débouche, sinon deux solutions, que votre médecin vous exposera : chirurgie des trompes ou FIV directement, suivant les cas)

 

(Merci à Linece à qui j'ai emprunté cet article sur http://pma-et-espoirs.forumfamille.com)

 

Tu as lu? Ok...J'espère que tu n'as pas eu trop peur encore et que tu en sais un peu plus. Maintenant parlons de mon vécu parce que tu comprends c'est mon blog, ma chance de me le raconter et de me la péter, mon coin de Narcisse quoi...

 

Comme je te le disais il y a un moment dans l'article: Quand ça veut pas, ça veut pas...(Part. 1) 

Cet examen n'est pas du tout ce à quoi je m'attendais. Je pensais pas du tout à ce qui m'attendait quand je suis ressortie, ordonnance à la main, du cabinet du charmant gynécologue. Mais bon, comme je suis une fille curieuse, je suis allée mener ma petite enquête sur la toile, habitude qui agace au plus haut point Sieur Gygy mais je m'en fous puisque je fais ce que je veux mon bon monsieur! Et ce que j'ai découvert m'a pas plu du tout...Même si j'ai toujours eu des règles hyper douloureuses ( au point qu'à seize ans, je me suis écroulée de douleur devant la porte de chez moi et que j'ai mis cinq minutes à ouvrir la porte), j'avais tout de même peur de la douleur. J'ai donc pris rendez-vous avec un laboratoire privé puisque le centre hospitalier n'en pratiquait pas et j'étais presque contente d'y aller. Enfin contente est un bien grand mot, j'étais surtout contente d'avancer dans mon bilan parce que pour le reste je m'en serais bien passée tu penses bien.

J'arrive donc le matin de mon HSG avec mon produit, sans ma carte de sécu que j'avais paumé mais avec mon attestation de mutuelle. Et bam, moi qui étais déjà hyper stressée, tremblante, je m'aperçois que j'ai oublié cette putain d'ordonnance (oui je suis vulgaire! mais tu aurais dit quoi toi à ma place?). Je propose donc à la dame pas très agréable de retourner à la maison chercher mon ordonnance, ce qu'elle confirme. Je sors donc bien énervée et elle me rattrappe en me disant qu'on va quand même faire l'examen, que je lui ramènerais plus tard l'ordonnance ou qu'elle va demander au gynéco qu'il lui faxe. Bref...et forcément j'apprends qu'ils font pas le tiers payant. Je vais donc casquer et j'ai déjà bien les boules mais je suis tellement anesthésiée par le stress que ça me passe presque au dessus.

Rapidement, j'entre donc dans la salle d'examen. Je me déshabille, pestant contre cette obligatoin d'être à moitié nue. Pas que je sois particulièrement pudique mais j'ai mis une jolie culotte, je voudrais bien la montrer merde! Bha non...bref...je m'installe sur la table de torture, heu la table d'examen et je me mets en position gynécologique. Le top du glam' quoi! Et le radiologiete arrive, suivi de sa gentille assistante. Par chance, je tombe sur un duo très compréhensif, à mon écoute et doux.

L'examen commence donc et je me rends compte que la douleur n'ait pas aussi forte que je le pensais. Bien sûr, j'ai douilléquand il m'a injecté le produit de contraste mais pas plus que pendant le premier jour de mes règles. Et j'ai flippé tout au long de l'examen. Et je faisais bien...Aprés les multiples positions inconfortables et gênantes qu'on m'a fait prendre, le radiologiste finit par me dire que ma trompe gauche semble bouchée.

Coup de massue!

Il part faire son compte-rendu et je reste avec l'assistante. Je me mets à sangloter, les larmes au bord des yeux et elle me rassure: on vit très bien avec une seule trompe et ça n'empêche pas de tomber enceinte. Ouais sauf que merde quoi! J'ai déjà des problèmes d'aménorrhée et d'anovulation, j'avais pas besoin de rajouter ça à la liste de mes problèmes...

 

Et voilà donc comment je suis sortie de l'examen. J'ai retenu mes larmes pendant tout le trajet et me suis écroulée dès que je suis rentrée à la maison. Dévastée...Si j'avais su à ce moment là que c'était pas réellement bouché et qu'il y avait rien de grave j'aurais pas vécu des heures horribles...Parce qu'au final la coelio qui aura suivi un mois et demi plus tard démontrera qu'anatomiquement tout va bien visiblement.

 

Tout ce que je peux vous dire, c'est que malgré tout, si je peux éviter à nouveau cet examen ce sera avec plaisir. Parce que bientôt un an plus tard, je n'ai toujours pas oublié...

Repost 0
Published by uneviepourunevie - dans cultive-toi! (ou pas...)
commenter cet article
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 08:18

http://media.paperblog.fr/i/183/1830522/sarracher-cheveux-L-1.jpeg

 

 

Hahaaaaa! Tu la connais cette réplique maintenant cultissime de cette marque (entre autre) de shampoings! Mais siiii! tu sais la marque qui appartient à cette vieille dame que sa vilaine fifille a placé sous tutelle histoire de sauver son héritage! Tu vois que tu la connais! Bref....ce n'est pas le propos! Quoique si, un petit peu quand même.

Donc, je disais que cette réplique t'a sans doute autant agacé que moi et tu avais même commencé à boycotter cette marque rien que pour ça. Bon, loin de moi l'idée de t'inciter à remplir les poches d'Eva Longoria mais maintenant que j'ai toute ton attention, chère lectrice, je vais te faire part de l'info qui m'a flingué mon vendredi.

 

 

 

Les traitements de PMA: IA et FIV, sont source de perte de cheveux!

 

 

Hé oui ma bonne dame, tu as bien entendu. Quand j'ai entendu ça à la télé, moi qui écoutait le sujet d'une oreille distraite puisque le sujet était la chute des cheveux à partir de quarante ans, je peux te dire que j'ai écouté avec attention. Et comme j'avais pas pris de notes, j'ai attendu que la vidéo soit disponible en replay pour réécouter et en parler ici avec vous.

 

Venons-en donc aux faits. La chute de cheveux serait donc entraînée lors des traitements de stimulation ovarienne par la progestérone de synthèse. Jusque là ok...Je me suis dit que je serai plus vigilante. Le problème c'est que ça ne suffit pas. Parce que,  que je le veuille ou non, si mes cheveux ont décidé de se faire définitivement la malle je pourrais pas y faire grand chose. Hé bha c'est là où j'ai compris que je me fourrais le doigt dans l'oeil. Et pas qu'un peu si tu veux savoir. Parce que la façon dont je traite actuellement mes cheveux est tout ce qu'il va falloir que j'apprenne à bannir désormais. Parce que oui, je les aime mes cheveux!! C'est pas pour rien y'a huit ans qu'après une maladie du cheveu et une crinière passée en une heure de " je te frôle les fesses" à " mes pointes te caressent sensuellement les épaules et la nuque" que j'ai pleuré comme une madeleine dans la voiture avec Chéri qui ne comprenait pas et que j'ai fini par aller me consoler en allant faire du shopping pour évacuer mon gros chagrin.

 

Donc, si tout comme moi tu:

-laisses toujours tes cheveux sécher à l'air libre (parfois même toute la nuit)

-utilises de la laque (je le fais rarement ceci dit)

-attaches sans arrêt tes cheveux en les tirant trop

-rinces parfois mal tes cheveux

Saches qu'il va falloir changer tes habitudes. Parce que si la boule à zéro va très bien à Natalie Portman ou à Demi Moore, rappelle-toi la tête de folle qu'avait Britney Spears quand elle a pété un câble et s'est rasée les cheveux elle-même.

Ca fait réfléchir n'est-ce pas?

 

Maintenant que je sais ça, je vais carrément changer mes habitudes. Déjà que je les ai changées pas mal en adoptant la meilleure hygiène de vie possible, je me dis que je suis plus à ça près. Après bien sûr il y a les compléments alimentaires. Mais j'ai jamais été fan de ces petites pilules et puis il y en a tellement pour la chute de cheveux et sa prévention que j'ai pas envie de me ruiner alors que je saurai pas ce dont j'ai réellement besoin. Au moins, maintenant que j'ai accepté de revenir pour un temps sur mon végétarisme ( le temps de mettre bébé en route) et que je mange plus équilibré possible(je mange même des fruits maintenant c'est pour dire) et que je sais ça, je peux vous dire que je vais en prendre soin de mes cheveux!

Repost 0
Published by uneviepourunevie - dans cultive-toi! (ou pas...)
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 21:27

http://static.programme-tv.net/var/p/240x/325/3259152-1.jpgDans quelques jours, Amandine, le premier bébé-éprouvette de France aura 30 ans. Alors l'heure est à la mise en avant de la PMA un peu partout. France 2 n'a pas échappé à la règle.

Hier soir, ils diffusaient donc un documentaire sur la PMA et je me suis dit " Chouette! On va être mis en avant et ça fera peut-être réfléchir les gens qui n'ont pas eu besoin de recours sur la PMA ou d'autres qui n'en sont qu'aux balbutiements de ce parcours". Sauf que... bha oui y'a toujours un "sauf" ou un "mais" avec moi ( si si vous verrez à la longue il paraît que c'est chiant!)

 

Alors déjà ils sont bien gentils mais la PMA ce n'est pas que la FIV, les dons d'ovocytes, de spermataozoides ou d'embryons! Et la stimulation ovarienne gentillette? Et les IAC/IAD? (Ha!!! Revoilà les abréviations intellos! Bon alors pour les futurs intellos; IAC= Insémination Artificielle avec sperme du Conjoint et IAD= Insémination Artificielle avec sperme d'un Donneur).

Bon, passons....

Aprés ce qui m'a révolté et je suis allée en parler direct à chéri. C'est quoi ce reportage à deux francs-six sous? Selon France 2 la PMA ne concernerait donc que les femmes de 38/40 ans. Mais bien sûr...Oui ces femmes là sont nombreuses, peu importe la raison pour laquelle elles entrent en PMA; mais nous sommes sans doute bien plus nombreuses à être plus jeunes!

 

Vient alors les mini-reportages sur les couples qui partent en Espagne et pourquoi. Oui c'est bien d'en parler, c'est même trés bien mais il y a d'autres pays les gens vous savez. Bon...bref...

 

Et là....le reportage sur les mères porteuses et les stars. Pour dire que les stars sont comme nous quoi.... Bha oui tout le monde peut s'offrir une mère porteuse, mais bien sûr!!! Suis-je bête! Non mais paye-toi ma tête quoi! Bien sûr que des femmes françaises y ont recours mais c'est pas aussi facile que pour les stars. Pas forcément financiérement mais on va pas se leurrer l'aspect financier joue pas mal....Et je suis choquée qu'on fasse ainsi la pub d'une entreprise spécialisée dans le commerce de mère porteuse! Je ne dis pas qu'il n'en faut pas et qu'elles ne doivent pas être rémunérées hein, c'est seulement qu'au regard de ce reportage pour moi on incite les couples infertiles ( j'aime pas le mot stérile qu'ils n'ont pas arrêté de clamer tout au long du documentaire.) à aller se lancer dans l'aventure de la mère porteuse alors qu'il serait plus judicieux d'inciter les gens à se battre pour qu'en France, pays des droits de l'homme et des libertés, on puisse ENFIN autoriser celles qui le souhaitent à être mères porteuses!

 

Une heure aprés le début du documentaire, je commence à saturer..Absolument rien sur  ce qui peut amener des couples à s'orienter en PMA. Absolument rien sur la difficulté à faire ce deuil d'une grossesse naturelle. Peu de choses sur les difficultés rencontrées lors de ce parcours. C'est encore et toujours un reportage sur les extrémités du parcours. Oui il faut en parler, mais ces gens là ne sont pas le pourcentage le plus important des couples en PMA. Je suis déçue pour ces couples dont on ne parle pas, pour qui le reportage n'aidera pas à y voir plus clair...Je suis déçue et en même temps je me dis que connaissant France 2 il fallait s'y attendre...Enfin je me console en me disant que peut-être je dis bien peut-être ça relancera le débat en France et que la commission de bio-éthique reverra sa copie sur le sujet des mères porteuses.

On aura vu Amandine une minute...On nous aura bassiné avec les Etats-Unis pendant une demie-heure...Je me demande vraiment pour qui ils nous prennent?

J'aurais aimé voir un reportage parlant de toutes les méthodes utilisées en PMA, des avancées technologiques depuis le début de la PMA, de témoignages de parents et d'enfants. J'aurais aimé qu'on parle plus de ce qu'il se fait en France, et qu'on évoque moins ce qui se fait en Espagne ou aux Etats-Unis.

 

Ce reportage me donne l'impression que nous les couples en PMA avons été de mis de côté parce qu'on a voulu faire du sensationnel. Je fais partie d'un forum axé sur la PMA et je ne reconnais pas dans ce reportage le portrait de ces héroines que je côtoie virtuellement tous les jours.

Et vous, vous en avez pensé quoi?

Repost 0
Published by uneviepourunevie - dans cultive-toi! (ou pas...)
commenter cet article

Présentation

Profil

  • uneviepourunevie
  • Jeune femme (mais si je suis jeune!) de 31 ans qui a vu sa vie chamboulée par la PMA. Moi qui disait il y a trois ans " j'irais pas jusque là, j'aurais un enfant naturellement ou alors j'adopterai."
Mais bien sûr!!!! Et la marmotte hein??!
  • Jeune femme (mais si je suis jeune!) de 31 ans qui a vu sa vie chamboulée par la PMA. Moi qui disait il y a trois ans " j'irais pas jusque là, j'aurais un enfant naturellement ou alors j'adopterai." Mais bien sûr!!!! Et la marmotte hein??!

Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez norah sur Hellocoton

Recherche

Catégories